Biogaz
Energies

Comment transformer ses déchets domestiques en biogaz ?

La destruction de la couche d’ozone commence à se faire ressentir. Les étés caniculaires, la fusion à petit feu des glaces continentales et la montée du niveau de la mer sont les lourdes conséquences du réchauffement climatique. Sauver notre planète commence nécessairement par un processus de conscientisation de la population. Aussi petite soit-elle, la contribution personnelle de chacun, aura une incidence écologique palpable. La transformation des déchets domestiques en biogaz en est un exemple très concret.

Les atouts de la réutilisation des déchets

Protéger l’écologie

Le recyclage des déchets est une notion très pertinente en matière de protection environnementale. En effet, il évite l’éparpillement (volontaire ou par le vent) des ordures. Quelle que soit leur nature, les déchets entraînent la destruction environnementale lorsqu’ils sont laissés en plein air.

  • Les déchets organiques occasionnent des odeurs nauséabondes ;
  • Les déchets métalliques détruisent l’écologie suite à l’effet de la corrosion ;
  • N’étant pas biodégradables, les ordures en plastiques fragilisent la terre et détruisent la vie marine.

Par conséquent, il est préférable d’opter pour un recyclage ou une réutilisation.

Diminuer l’exploitation de l’énergie fossile

La destruction environnementale a fait l’objet de plusieurs études scientifiques pertinentes. Ces analyses confirment que l’exploitation de l’énergie fossile est le facteur majeur de la destruction de la couche d’ozone. La production et l’utilisation d’énergies renouvelables figurent parmi les solutions durables les plus pertinentes. En effet, elles réduisent le taux d’exploitation de l’énergie grise et les besoins en fioul domestique.

Le processus de transformation des déchets en biogaz

La sélection des déchets 

Tout projet de recyclage de déchets commence par la sélection de ces derniers. Dans le cas de la production de biogaz, le triage des ordures domestiques est nécessaire. En effet, seuls les déchets organiques sont requis. Parmi les plus pertinents, on peut citer les restes alimentaires, les déchets verts et les épluchures, les excréments et les papiers ou les cartons. Cependant, il faut veiller à ce que les ordures organiques ne contiennent aucun emballage, car elles ne se fermentent pas.

Les impératifs de production

La réussite du processus de transformation des déchets domestiques en biogaz est assurée par les éléments suivants :

  • Les déchets organiques ;
  • L’eau qui garantit la réussite du processus de méthanisation. Son volume (en litre) équivaut à la moitié de la masse des déchets organiques. En effet, il faut un demi-litre d’eau pour assurer la fermentation d’un kilo d’ordures.
  • Un appareil appelé biodigesteur ou méthaniseur domestique, dont le prix varie de 180 à 900 €. À titre sécuritaire, il est préférable de l’installer à l’extérieur, au niveau de la véranda ou dans le jardin.

La production proprement dite

La matière première et l’eau sont introduites dans la cuve du biodigesteur. Une fois l’appareil scellé, l’absence d’oxygène du milieu favorise la fermentation de ces ordures. La dégradation des matières organiques donne lieu une charge d’odeurs qui se transforment en biogaz. Au fur et à mesure que la fermentation opère, la quantité de solide diminue et le volume de gaz produit augmente. Le résidu obtenu à l’issue de cette transformation est généralement appelé digestat. Celui-ci peut servir d’engrais de jardin. Bref, ce processus de recyclage des déchets en biogaz confirme la théorie de Lavoisier selon laquelle : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. ».

La production de biogaz en chiffres

Voici quelques chiffres à retenir pour un recyclage de ses déchets domestiques en biogaz :

  • 1 kg d’ordures nécessite 500 ml d’eau ;
  • La température idéale de fermentation est 38°C ;
  • En moyenne, le recyclage nécessite un délai de 70 jours ;
  • Un ménage produit en moyenne 800 m³ de biogaz par an.

Le biogaz résultant de ce recyclage est appelé méthane. Il est inflammable et peut être utilisé à des fins énergétiques comme l’éclairage, le chauffage ou la cuisson.

Post Comment